Comment nettoyer son côlon naturellement ?

« Hydrologie du côlon », « irrigation colônique » ou « hydrothérapie du côlon », tous ces termes désignent en fait la même chose. Les objectifs fondamentaux de ce soin sont le soulagement intestinal, l’entretien de notre bonne santé et de notre bien-être. C’est une technique de nettoyage du côlon (également appelé « gros intestin ») et par voie de conséquence de l’appareil digestif avec des répercussions positives sur tout l’organisme. De manière concrète l’hydrothérapie du côlon va permettre d’enlever une bonne partie des matières et mauvaises bactéries stockées dans nos intestins à l’aide d’une circulation d’eau filtrée. On peut faire une analogie avec le nettoyage des dents. Si le nettoyage de notre bouche, porte d’entrée des aliments, est bénéfique, il en va de même pour notre côlon, porte de sortie de nos déchets alimentaires.
Mais alors comment peut-on nettoyer son côlon naturellement ?

Il y a 4 organes éliminatoires des déchets dans notre corps : la peau par la transpiration, les poumons par l’air expiré, les reins par l’urine mais l’organe principal éliminatoire reste le côlon !

Nous allons voir dans cet article ce qu’est l’hydrologie du côlon, ses différents effets sur le corps humain et à qui elle s’adresse. Nous évoquerons enfin le type de structure qui peut valablement effectuer un tel accompagnement.

1- Lavement et hydrologie : quelle est la différence ?

La différence entre l’hydrologie du côlon et le lavement intestinal se situe d’une part au niveau de la zone nettoyée et d’autre part au niveau du matériel et de l’accompagnement nécessaire.

Le lavement intestinal est une méthode ancestrale, que l’on retrouve au temps d’Hippocrate, plus de 4 siècles avant JC, et dans de nombreuses civilisations antiques (égyptienne, grecque, romaine, chinoise…). A ces époques, l’hygiène interne faisait souvent partie intégrante de la culture du pays. Il est encore largement utilisé de nos jours. Avec un lavement on procède à un nettoyage de la dernière partie du côlon. On peut procéder à un lavement seul, chez soi avec un matériel simple (une poche, un tuyau et une canule anale), quelques explications et précautions.

L’hydrologie du côlon résulte de 4 siècles de progrès de la médecine et de la technologie. C’est Ambroise Paré qui semble être le premier à mettre au point une machine d’hydrologie du côlon au début du 17ème siècle. Depuis avec les progrès de la technologie, l’hydrologie permet de nettoyer en toute sécurité la totalité du côlon soit environ un mètre cinquante. Cette technique nécessite d’une part une installation complète dont une machine très spécifique et d’autre part un(e) thérapeute spécialement formé(e), souvent appelé(e) hygiéniste du côlon. Grâce au(à la) professionnel(le) et à la machine, l’ensemble des paramètres du soin sont gérés ; et en particulier la température de l’eau, sa pression, la quantité et les allers et retours de l’eau.

L’hydrologie est une technique d’hygiène sans danger pratiquée régulièrement par des milliers de personnes régulièrement de par le monde. On n’utilise aucun laxatif, aucun produit chimique, mais de l’eau tempérée et filtrée, à laquelle on peut rajouter, selon les éventuels besoins des apports (magnésium, chlorophylle, café, …).

2- Quels sont les bienfaits de l’hydrothérapie du côlon ?

Le filet d’eau va progressivement détacher et éliminer les impuretés et donc les mauvaises bactéries stockées dans notre tube digestif. Sans cette intervention, certains résidus alimentaires ne peuvent pas être évacués correctement. Ceci peut contribuer à créer des inflammations, des constipations, des diarrhées, de la fatigue, voire des intolérances alimentaires mais cela peut également influer sur des problèmes plus généraux comme des maux de têtes, des allergies … etc.

L’hydrologie est premièrement reconnue pour permettre de traiter les différents problèmes de constipation. Au-delà de la constipation certains maux liés au système intestinal et digestif comme la diarrhée et les flatulences trouvent avec ce soin de bonnes réponses.

L’hydrologie permet un équilibrage de la flore intestinale en éliminant les résidus alimentaires qui peuvent rester coincés sur les parois. En se putréfiant ils peuvent générer de mauvaises bactéries, comme la plaque dentaire sur la flore buccale. On peut donc dire que l’hydrologie du côlon contribue à stimuler et renforcer le système immunitaire en désintoxiquant l’organisme.

Les grandes découvertes médicales récentes sur le micro-biote intestinal, et également celles qui sont annoncées dans les 10 prochaines années, pourront certainement expliquer bon nombre d’effets positifs pour notre santé. Effets que l’on peut constater suite à la mise en place d’une meilleure hygiène du côlon, en particulier avec l’hydrologie.
L’hydrothérapie permet également une meilleure assimilation des nutriments, des vitamines, une meilleure régulation du PH. Elle permet de redonner une certaine vitalité à notre corps.

Hydrologie du côlon et pathologies lourdes

L’hydrologie permet, grâce aux bienfaits ci-avant énoncés, une certaine prévention ainsi qu’un accompagnement en dehors des phases aiguës. En particulier on l’utilise avant ou après les interventions chirurgicales (avec au moins trois mois de délai après une chirurgie viscérale) et lors de la prise de traitements lourds. Elle est aussi préconisée dans les cas de maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI), de la maladie de Crohn ou d’autres maladies digestives (maladie cœliaque ou intolérance au gluten, …). Enfin, elle est aussi utile dans les cas de diabète, de maladies auto-immunes (polyarthrite rhumatoïde, sclérose en plaques, …), et des maladies neuro-dégénératives (Alzheimer, Parkinson, autisme, …).

L’hydrologie du côlon permet enfin des soulagements psychologiques. En permettant au côlon et donc aux intestins de mieux fonctionner, le cerveau se trouve soulagé de messages parasites. Les témoignages en ce sens sont nombreux auprès des thérapeutes spécialisés.

3- Pourquoi nettoyer son côlon naturellement ?

L’hydrothérapie n’est pas une méthode miracle. Concevez-la plutôt comme une hygiène, une prévention et un accompagnement.

Pour nettoyer son côlon il y a premièrement des raisons physiologiques. On ne se rend pas compte de la quantité importante de matière qui transite dans notre corps. Ce transit n’est pas toujours aussi fluide qu’il devrait. En effet on mange souvent trop vite (sans suffisamment mastiquer, on engloutit), on mange trop et pas toujours bien. Par ailleurs d’une manière générale on ne pratique pas assez d’exercice physique régulier. Autre explication, le côlon est un organe particulier. Il comporte plusieurs coudes et ses parois sont faites d’innombrables plis. Comme l’ensemble du corps, c’est un organe qui vit, se déforme et vieillit.
Le résultat de cet ensemble de points est que notre côlon est encrassé et embarrassé de matières sur ses parois et dans ses coudes (plaques, peaux, aliments non digérés, mucus, …).

Deuxièmement il y a des raisons d’ordre psychologique. Il existe des interactions entre le cerveau et les intestins. On sait depuis assez longtemps que ces connections se réalisent via le nerf vague, par voie hormonale (sentiment de faim ou de satiété par exemple). Mais la science a également mis en évidence des connections importantes et plus rapides via le micro-biote. Ces liaisons entre les deux organes peuvent provoquer des blocages ou des dysfonctionnements. En soulageant l’intestin c’est indirectement le cerveau qui peut être soulagé. De nombreux patients témoignent dans ce sens et certaines manifestations de libération ont même lieu pendant la séance d’hydrologie.

4- A qui s’adresse ce soin d’irrigation du colon? 

On distingue différentes catégories d’individus pour lesquelles l’hydrologie peut être bénéfique :

  • Les personnes qui sont dans la prévention, qui veulent entretenir une bonne santé.
  • Les personnes qui prennent conscience qu’elles ne se nourrissent pas correctement, qui abusent de la « malbouffe », de l’alcool, des drogues en tout genre ou bien celles qui ont besoin d’un accompagnement lors d’une détoxication. En particulier les personnes qui font des jeûnes alimentaires (avant et après).
  • Les personnes avec des pathologies dites « légères ». Celles qui ont souvent mal au ventre, sont constipées, se sentent ballonnées et gonflées, ou fatiguées après les repas. Les personnes qui se sentent lourdes, qui ont des nausées ou une mauvaise haleine. Ou enfin les personnes qui ont des crampes, de l’eczéma, des problèmes de peau et souvent la boule au ventre.
  • Les personnes qui ont une pathologie « plus lourde », après une intervention chirurgicale, lors de la prise de traitements lourds, ou d’autres maladies digestives, maladies auto- immunes, neuro-dégénératives (Parkinson, Alzheimer, …), etc.
  • L’hydrologie accompagne également les personnes qui ont besoin d’évacuer psychologiquement et émotionnellement (burn-out, dépression, divorce, décès, …).

A noter cependant qu’il existe quelques contre-indications pour effectuer une hydrothérapie comme en particulier la grossesse, le cancer du côlon, une chirurgie viscérale récente et certaines maladies inflammatoires en phase aiguë (sauf prescription spécifique d’un médecin gastro-entérologue).

5- À quelle fréquence faut-il nettoyer son côlon ? Et comment procéder ?

D’une manière générale, c’est au bout de deux ou trois séances assez rapprochées, que l’on peut retirer le maximum de bénéfices ; même si un réel mieux-être est souvent ressenti dès la première séance. En effet le côlon mesure un bon mètre cinquante et certaines viscosités ne se détachent pas en une seule fois. Notamment pour une constipation légère une série de trois hydrologies est souvent recommandée.

Sans pathologie spécifique, pour l’entretien de son organisme et pour son bien être un nettoyage du côlon est recommandé : une fois par an pour le jeune adulte et 2 à 3 fois par an pour l’adulte et le senior.

Dans le cas d’un jeune de cinq jours, il est recommandé une à deux hydrologies dans la semaine qui précède et une à deux dans la quinzaine qui suit.

Mais pour chaque cas, en fonction de l’état de santé, des pathologies et des traitements en cours, le nombre et la fréquence doit être spécifiquement adaptés par un thérapeute spécialisé et qualifié. C’est pourquoi il est fortement conseillé d’opérer ce genre de traitement auprès de professionnels diplômés et agréés, dans des centres et cliniques dédiées. En Suisse l’agrément est accordé aux professionnels de santé diplômés (médecin, naturopathe et infirmier(e)) qui ont suivi une formation complète, par un organisme agréé par les caisses de santé. Dans ce cas le soin peut être pris en charge par la caisse complémentaire en fonction du type d’assurance souscrit (à demander au
préalable à sa caisse).

6- Quel est le déroulé d’une séance à la Clinique Naturelle à Genève ?

Lors de la prise d’un premier rendez-vous pour une hydrologie du côlon, nous vous communiquons un document avec des indications sur ce qu’il faut manger avant et après le soin afin de préparer le corps à ce soin.
A la Clinique Naturelle nous commençons toujours une relation avec un patient par un bilan de santé, une anamnèse d’une trentaine de minutes. De manière à bien comprendre le besoin et le contexte, mais pour éventuellement mettre en évidence une éventuelle contre-indication qui nous aurait échappée à la prise de rendez-vous. C’est également l’occasion de répondre à toutes les questions spécifiques que se pose le patient.

La mise en confiance des patients lors d’une séance d’hydrothérapie du côlon

Nous attachons une importance toute particulière à la mise en confiance des patients et au respect de leur ressenti. Cette thérapie doit se dérouler tout en douceur. Nous sommes convaincus qu’il existe un lien fort entre le cerveau et l’intestin. Il est donc primordial d’être dans un contexte aussi paisible que possible. Chaque étape de cette intervention nécessite une réelle confiance entre le patient et la thérapeute. Nous apportons enfin un intérêt majeur à l’hygiène et la sécurité de nos patients.

Nous utilisons une machine moderne, dédiée à ce soin, qui permet de régler le débit, la pression et la température de l’eau. Une canule stérile à usage unique permet de relier la machine à l’anus du patient.

L’eau tempérée pénètre doucement dans le côlon, avance progressivement grâce au massage. Celui-ci est très important, il permet de prendre contact, de sentir les blocages, les tensions, il facilite la respiration, il détend. Quand l’eau rentre, nous exerçons des massages dans le sens contraire du transit pour aider l’eau à aller jusqu’au bout (le caecum). Au moment de l’évacuation nous faisons des massages dans le sens du transit en insistant sur les angles (anses hépatique, splénique et sigmoïde) sans oublier les plexus (solaire, mésentériques, etc. …). Ce massage permet d’allonger la muqueuse. C’est comme si le côlon s’étirait. Ce mouvement, cette détente vont permettre au fur et à mesure d’hydrater, de faire détacher, de décoller des résidus fixés aux muqueuses. Selon les besoins et l’état du patient plusieurs bains (ou aller-retour d’eau) seront réalisés. La séance se termine avec un passage aux toilettes, souvent vécu comme une dernière libération, puis quelques recommandations et une tisane apaisante.

Marie-Anne Geiser
Naturopathe, nutritionniste
Thérapeute spécialisée en hydrologie du côlon depuis 2008
Co-fondatrice de la Clinique Naturelle à Genève en 2014

Si vous souhaitez en savoir plus, ou voulez obtenir un devis gratuit, contactez-nous !

Quelques liens qui abordent le sujet suivant :  « Comment nettoyer son côlon naturellement ? »
www.passeportsante.net
www.docteurnature.org
www.psychologies.com
www.le-quotidien-du-patient.fr
www-hydrotherapie-colon.fr
www.alternativesante.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut